Comment fonctionne un démarreur 

Formation électrique

Le démarreur est un moteur électrique auxiliaire alimenté par une batterie. Il permet de lancer le moteur thermique afin de le démarrer.

Le démarreur est un moteur universel alimenté en courant continu.

1-Nomenclature.

Démarreur voiture

La figure ci-dessus, se focalise sur le démarreur. Les fusibles n'apparaissent pas.

Rep 1 : Batterie.                                                  Rep 11 : Balais ou charbons alimentés en positif.

Rep 2 : Contact.                                                  Rep 12 : Balais ou charbons reliés à la masse.                                      

Rep 3 : Noyau plongeur.                                   Rep 13 : Pignon lanceur.

Rep 4 :Bobine de maintien.                             Rep 14 : Couronne d'entraînement moteur.

Rep 5 : Bobine d'appel.

Rep 6 : Contacteur de puissance.

Rep 7 : Fourchette.

Rep 8 : Inducteurs.

Rep 9 : Induit.

Rep 10 : Collecteur.

 

 

 

2-Clé de contact en position "démarrage".

Bobine d'appel du démarreur

Inducteur : Bobinages du stator (partie fixe du moteur) . Lorsque les bobinages du stator sont alimentés, il se crée un champ magnétique (aimantation).

Induit : Bobinages du rotor (partie tournante du moteur). Lorsque les bobinages du rotor sont alimentés, il se crée un champ magnétique (aimantation).

Collecteur : Partie du rotor qui permet d'alimenter les bobinages de l'induit l'un après l'autre.

Balais : Également appelés charbons. Assure le passage du courant au travers du collecteur.

La bobine de maintien (rep 4) est reliée en permanence à la masse du véhicule.

La bobine d'appel (rep 5) est reliée temporairement à la masse par l' inducteur (rep 8) en passant par le balai (rep 11) du collecteur , l'induit (rep 9) et le balai (rep 12) qui lui est relié en permanence à la masse du véhicule.

Lorsque le contact (rep 2 )est enclenché en position démarrage, la bobine de maintien et la bobine d'appel sont alimentées. Le champ magnétique des 2 bobines est important et permet d'attirer le noyau plongeur (rep 3). À cet instant le démarreur ne tourne pas encore (phase transitoire).

 

3-Démarrage.

Démarreur : bobine de maintien

Le noyau plongeur s'est déplacé et engage le pignon (rep 13) dans la couronne d'entrainement moteur (rep 14) par la fourchette (rep 7).

En se déplaçant, le noyau plongeur ferme le contact de puissance (rep 6). L' inducteur et l'induit sont alimentés directement par la batterie.

Les champs magnétiques produits par les bobinages entrainent en rotation le pignon lanceur et la couronne d'entrainement moteur.

On constate que la bobine de maintien est uniquement alimentée dans cette phase.

En effet la bobine d'appel est au même potentiel . Potentiel (+) par le biais du contact (rep 2) et au potentiel (+) par le biais du contacteur (rep 6).

 

 

4-Arrêt.

Relais de démarreur

Lorsque le moteur thermique est démarré, le chauffeur cesse l'action sur le contact (rep 2).

La bobine de maintien (rep 4) n'est plus alimentée et le noyau plongeur reprend sa place initiale grâce au ressort de rappel. La fourchette désengage le pignon lanceur de la couronne d'entrainement moteur.

Les points faibles :

L'usure des balais et du collecteur : En glissant sur le collecteur, les charbons provoquent des arcs électriques.

L'usure du contact de puissance provoquée par les arcs électriques à chaque connexion.

Les défauts de connexion : Le démarreur demande une grosse intensité. Un défaut de connexion se comporte comme une résistance et provoque d' importante chute de tension.

Formation hydraulique

 

Comment fonctionne un démarreur

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam