Les principaux raccords hydrauliques

Il existe de nombreux modèles de raccords hydrauliques. Il est parfois difficile de s’y retrouver.

1. Le raccord

Implantation raccords hydrauliques

Le raccord hydraulique possède 2 extrémités :

  • L’implantation : Le raccord se visse sur un bloc foré ou sur un composant hydraulique.
  • L’adaptation : C’est la partie du raccord où vient se visser le flexible ou le rigide hydraulique.

Sur la Fig. A est représenté un raccord coudé à 90° orientable. L’implantation est en gaz cylindrique et l’adaptation est en JIC.

 

Ce type de raccord est appelé hybride, c’est-à-dire que chaque extrémité est différente. L’une est issue d’une norme française (AFNOR) et l’autre d’une norme américaine (SAE).

Un raccord s’identifie et se reconnait par :

  • Sa forme visuelle. (Cône 74°, cône 24°, plat, forme de l’écrou ...)
  • Sa taille. Les raccords sont classés par taille.
  • Son filetage. Le filetage peut être en côte pouce ou métrique.

2. Origine des raccords hydrauliques

Tableau des origines des raccords hydrauliques

Le tableau Fig. B représente l’origine des raccords.

Formations hydrauliques et électriques

Sur site en entreprise et/ou visioconférence

Nous nous déplacons avec un banc de simulation,  les sessions de formation alternent théorie et pratique.

Le banc de simulation permet de reproduire les montages industriels et mobiles.

Pour toute question  CONTACTEZ  NOUS

1. USA

  (Norme SAE : Society of Automotive Engineers)

  • Implantation NPT : C’est un filetage conique en côte pouce. Présent notamment dans les circuits d’azote. L’étanchéité se fait avec de la pate à joint ou téflon.
  • Adaptation JIC : Le raccord présente un cône extérieur de 74°. L’étanchéité se fait métal/métal.
  • Adaptation ORFS (O’Ring Face Seal) : Le raccord est à surface plane où est logé un joint d’étanchéité.
  • Bride SAE 3000 PSI : Ce type de bride est très répandu. Elle est utilisée dans les circuits où la pression est inférieure à 200 bars.
  • Bride 6000 PSI : Ce type de bride est très répandu. Elle est utilisée dans les circuits où la pression est supérieure à 200 bars.

A. Anglais

(Norme BSP : British Standard Pipe)

  • Implantation et adaptation BSP : C’est un filetage cylindrique en côte pouce. Le raccord présente un cône intérieur de 60°. L’étanchéité se fait métal/métal.

Le cône d’étanchéité étant à l’intérieur du raccord, le raccord peut servir à la fois d’adaptation ou d’implantation.

Le filetage est identique au raccord gaz, il peut parfaitement remplacer une implantation gaz cylindrique. Pour l’implantation, l’étanchéité se fait avec une bague BS.

B. Français

(AFNOR : Association Française de NORmalisation)

  • Implantation gaz : C’est un filetage cylindrique en côte pouce. L’étanchéité se fait par un joint présent sur le raccord ou une bague BS. Il existe aussi le gaz conique, il est à éviter pour les circuits hydrauliques car l’étanchéité doit se faire avec de la pâte à joint.

Le filetage gaz de l’implantation est identique au raccord BSP.

  • Adaptation métrique : Le raccord présente un cône intérieur de 24°. L’étanchéité se fait métal/métal. Le filetage de l’adaptation est métrique.

Le filetage gaz de l’implantation est identique au raccord BSP.

C. Allemand

(DIN : Deutches Institut für Normung)

  • Implantation métrique : C’est un filetage cylindrique métrique. L’étanchéité se fait par un joint présent sur le raccord ou une bague BS.
  • Adaptation métrique : Le raccord présente un cône intérieur de 24°. L’étanchéité se fait métal/métal ou avec un joint présent sur le raccord du tube.

On distingue 3 séries d’adaptation :

    • Série LL : Série très légère : C’est un raccord de petite dimension souvent utilisé pour les systèmes de graissage.
    • Série L (Low) : Série légère : C’est un raccord utilisé pour des circuits hydrauliques ne dépassant pas 200 bars.
    • Série S (Strong) : Série lourde : C’est un raccord utilisé pour des circuits hydrauliques dépassant les 200 bars.

3. Identifier un raccord

Identifier un raccord hydraulique

Le tableau Fig. C permet d’identifier les raccords les plus courants grâce à la prise de mesure du raccord.

 

4. Les connections

Union BSP : raccord hydraulique

L’union permet de relier 2 connections femelles entre elles.

Sur la photo : Union BSP

 
manchon gaz cylindrique : raccord hydraulique

Le manchon permet de relier 2 connections mâles entre elles.

Sur la photo : Manchon gaz cylindrique.

 
réduction Mâle BSP : raccord hydraulique

La réduction permet de réduire la taille de la connexion.

Sur la photo : Réduction Mâle BSP

Adaptateur gaz conique / BSP : raccord hydraulique

 

L’adaptation permet d’adapter 2 connections de normes différentes.

Sur la photo : Adaptateur Gaz conique / BSP.

Coude BSP 90° mâle : raccord hydraulique

Le coude permet de relier 2 connections en respectant le rayon de courbure du flexible ou rigide.

Sur la photo : Coude mâle BSP.

 
Coude orientable 90° gaz cylindrique / BSP : raccord hydraulique

Le coude orientable permet de relier 2 connections en respectant une orientation donnée.

Sur la photo : Coude orientable implantation gaz / BSP.

Té mâle BSP : raccord hydraulique

 Le té mâle ou femelle permet de relier 3 connections.

Sur la photo : Té mâle BSP.

 

Les principaux raccords hydrauliques

Ajouter un commentaire

Anti-spam